Partagez | 
 

 Wisdom agains't stupidity — Elenne C.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

21
6
NC
NC
Kagura
Lili Reinhart
20

Database
S.P.E.C.I.A.L.:
S.P.E.C.I.A.L. Points
Strength3
Perception6
Endurance6
Charisma7
Intelligence8
Agility6
Luck4
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Wisdom agains't stupidity — Elenne C.    Mer 24 Jan - 20:51


Elenne C.

Sonea L.



♦ Wisdom agains't stupidity ♦


What is happening ?





    — Désolée monsieur mais je ferme. Je fais après-midi cueillette aux alentours pour renouveler mon stock. Si vous avez besoin de quelque chose vous pouvez l’inscrire sur la liste. Si je le trouve, je vous l’apporterai.

Ainsi fonctionnait souvent Sonea. Elle demandait à ses clients de retranscrire le nom des plantes dont il avait besoin pour x ou y raisons et elle allait les chercher. Si l’herbe était introuvable, elle chercherait un substitut ou concocterait le remède elle-même avec ce qu’elle avait sous la main. C’était de cette façon qu’elle fonctionnait. C’était une façon relativement honnête et fiable. Après tout aller chercher des plantes aux alentours du lac Echo n’était pas si crevant que cela. D’autant plus qu’au fil de ses cueillettes, elle avait bien remarqué où était quoi. Ce qui rendait la chose bien plus facile.


Remballant ses affaires doucement, sa table en bois était toujours en parfait état depuis ses débuts. Même si ceux-ci n’étaient pas très concluants mais elle a su se faire une place dans ce marché relativement fermé. De jour comme de nuit. La nuit c’était plus facile puisqu’elle a moins de concurrents. Doucement elle marchait en direction de son occupation pour la journée. Sa tête remplie de pensées diverses et variées. Elle tentait de se rappeler qui elle allait rencontrer le soir-même.


C’est alors que le trajet se fit plus court, arrivée à la frontière entre la partie habitée des terres et la partie naturelle, elle commença sa quête. Elle remplissait au fur et à mesure son panier, se rappelant à voix basse les ingrédients qu’elle pouvait mélanger ou bien ceux qui étaient interdits. Car il y en avait, des interdits. Evidemment comme partout il y a des règles. Et Sonea n’aimait pas réellement les franchir tandis que d’un léger sourire elle pensait à son elle enfoui : Riviera. Celle-là aurait bien aimé monter un peu l’adrénaline pour ressentir sa vie. Secouant doucement la tête en inspirant, elle se reprenait. Elle ne pouvait pas se permettre de se laisser aller. Pas une seule seconde. Cependant la jeune femme eu un haut-les-cœur. Presque violent. Elle posa sa main contre le tronc d’un arbre pour se reprendre. Qu’est-ce que c’était… ? C’était une bien bonne question et en y songeant quelques instants, quand ses mains commençaient à trembler, la réponse lui semblait évidente : c’était le manque. Le manque de quoi ?


D’une addiction. Quand elle avait très faim, elle pensait et voyait du chocolat. C’était aussi une addiction au final. La surdose de sucre qui l’obligeait à en consommer davantage, sans parler des industriels bourrés d’additifs. Enfin ça c’était avant. Elle savait que ce n’était pas ça.
Son rythme cardiaque s’accélérait pour laisser place à une respiration saccadée et longue. Tremblant et faisant difficilement un pas sans se laisser tomber sur ses bottes, son pied fut emprisonné par une racine. Et cette racine bougeait.
Elle tombait et se rattrapait sur les coudes. Le visage débordant de sueurs, elle rampait vers son sac qu’elle avait laissé un peu après l’entrée de cette végétation. Elle semblait pitoyable à paniquer et à entendre des grognements divers et variés comme si elle était traquée.

    — Mes…rad-X…


C’était donc ça, elle était en manque de la drogue du pays. Cette drogue douce qui convenait à tout le monde au final puisqu’elle était vitale. Sonea savait qu’elle ne devait pas ; savait que ce n’était pas le moment. Mais ces avertissements lancés à elle-même furent en vains. Rien n’allait l’arrêter. Un coude devant l’autre, une respiration le ventre tremblant après l’autre, elle posa sa main sur son sac. Sachant exactement où était la solution à son problème, elle le sortait. L’arbre contre lequel elle était adossé semblait bouger lui aussi. Mais elle s’y ancra avec violence, deux coups avec son dos suffisaient à stopper la nature. Laissant échapper un petit gémissement de douleur peu après. Elle stabilisa sa respiration.


L’aiguille se plantait dans son bras, l’instant d’après son pouce effectuait un mouvement contre le poussoir. Elle ne souriait pas et détestait se savoir dépendante. Rien de tout cela n’aurait dû arriver. Rien ne laissait présager ce matin à cet… excès. Une partie d’elle se trouvait bien faible, tandis que l’autre aimait sentir le liquide du rad-X s’infiltrer dans son système sanguin. C’est alors que, relevant les yeux, une silhouette se dressa devant elle. Elle n’en était qu’à la moitié de sa seringue, seulement. Plissant les yeux pour stabiliser sa vision, elle glissa simplement ces quelques mots.


    — Pas la peine… Je ne vends rien, aujourd’hui.  


Où serez-vous lorsque les bombes tomberont ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Mama
32 ans
1
Leader des Nomades
Red Rocket
Eredolin
Lindesy Stirling/Bazzart
12

Database
S.P.E.C.I.A.L.:
S.P.E.C.I.A.L. Points
Strength3
Perception6
Endurance2
Charisma8
Intelligence7
Agility9
Luck4
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Wisdom agains't stupidity — Elenne C.    Jeu 1 Fév - 0:18

Wisdom against stupidityUn poing s’abattit violemment sur une table, interrompant les divagations de la jeune femme assise devant. Le temps était au beau fixe, pas un nuage à l’horizon, une météo qui ne donnait pas envie de rester coincé dans une pièce, à devoir régler les moult problèmes d’une communauté.

"On vient de trouver un drogué, c’est le quatrième cette semaine ! Tu dois faire quelque chose ça ne peut plus durer."

Elenne regarda son plus proche conseiller d’un air fatigué. Elle avait conscience du problème, savait que l’addiction au Rad-X faisait des ravages, mais n’avait pas de solution. Fermer le marché nocturne aurait pu, très certainement, en être une. Mais y mettre fin, ce serait comme combattre l’hydre, il y aura toujours un endroit où les gens pourront se fournir en diverses choses illégales. C’était dans la nature de l’homme de transgresser les règles, et l’appel de la drogue sera toujours imbattable. Non, il fallait juste garder un œil sur les drogués, les aider à combattre leur addiction, vérifier que les stocks de Rad-X ne se feraient pas dévalisés, faire tout pour que d’autres ne tombent pas dans les filets du doux poison.

"Tu pourrais au moins aller au marché, peut être que cette fois quelqu’un te donnera des informations."

Et les poules ont des dents. Mais cela lui donnait une excuse pour s’enfuir dehors, jouer un peu de violon, ne plus avoir à calculer combien de vivres par personnes il fallait.

Certaines personnes remballaient déjà leurs affaires quand elle débarqua. Elenne se balada, un peu distraite, laissant ses jambes la porter. Elle savait que cela ne servait à rien d’interroger les marchands. Personne ne dira rien. Certes elle avait de l’influence et les gens l’aimaient bien, mais il semblait que même cela, cela ne suffise pas. La partie habitée disparut, la partie naturelle apparut dans toute sa splendeur. Elenne hésita brièvement avant de continuer son errance. Qui sait, elle fera peut être une rencontre intéressante.

Une voix à peine audible. Presque impossible de savoir d’où elle venait. Peut être près de cet arbre. Un gémissement de douleur retentit. Elenne accéléra le pas, son côté maternelle reprenant le dessus, effaçant la méfiance. Après tout loin des terres habitées ce pourrait être absolument n’importe qui. Mais non ce n’était pas une menace. Juste une jeune femme. Souffrante apparemment. Droguée sûrement. L’aiguille à moitié vide dans le bras. Elenne soupira et s’accroupit près de l’inconnue. Prenant une voix la plus douce et réconfortante possible elle se mit en tête de la convaincre de ne pas prendre le reste de drogue.

"Ça tombe bien je ne veux rien acheter. Par contre… est-ce que tu pourrais retirer cette aiguille, ne pas prendre le reste de Rad-X ? Tu te fais plus de mal que de bien, et au fond tu le sais."
© 2981 12289 0


The shadows are calling us out, I see the fear rising but my hope is burning
Revenir en haut Aller en bas
avatar

21
6
NC
NC
Kagura
Lili Reinhart
20

Database
S.P.E.C.I.A.L.:
S.P.E.C.I.A.L. Points
Strength3
Perception6
Endurance6
Charisma7
Intelligence8
Agility6
Luck4
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Wisdom agains't stupidity — Elenne C.    Jeu 1 Fév - 21:23


Elenne C.

Sonea L.



♦ Wisdom agains't stupidity ♦


What is happening ?




Sonea était consciente de sa bêtise, évidemment. Sinon elle ne serait pas en train de se mordiller la lèvre devant la jeune inconnue. Jeune ? Peut-être pas si jeune que ça. Son regard n’était pas totalement brouillé. Elle distinguait des cheveux bruns, de très beaux yeux et une silhouette relativement normale. Ses souvenirs s’efforçaient à chercher l’identité de cette femme. Mais rien ne lui venait directement. C’est alors qu’elle se baissait vers elle ; l’inconnue ne la surplombait plus, elle était à sa hauteur. Sonea haussait avec tant bien que mal les sourcils.

Des questions évidentes telles que « pourquoi », « comment » et « qu’est-ce qu’elle va faire ? » se bousculaient dans son esprit. Sa voix était douce, rassurante comme celle d’une mère. À cette pensée, tout s’emboita dans son être autant ses pensées que ses gestes.
    C’est la fameuse maman des nomades.

Évidemment qu’elle se considérait comme une nomade, les effets radioactifs qu’elle a subis ne vont pas dire le contraire. Mais depuis toujours il y a eu elle puis les autres. Elle se sentait toujours un peu… différente mais intègre au groupe. C’était une position difficile à maintenir car il faut écouter les ragots tout en se mêlant de ce qui la regarde.

Alors qu’elle n’avait que très peu de souvenirs de son enfance, de sa période avec ses parents, se trouver en présence d’une personne aussi gentille était sans aucun doute rassurant. Mais ce qui suivit, après cette introduction plutôt réconfortante, le pire restait à venir. Quand Sonea commençait à prendre conscience, la femme la rassura : elle n’achetait rien. Son ton suggérait que de toute façon, elle n’approuvait pas. Du moins c’était ce dont elle avait l’impression. Était-ce l’une de ses clientes ? Elle fronça les sourcils ; évidemment que non, la maman des nomades était contre cette drogue. Elle n’allait probablement pas la voler ni la dénoncer. La dénoncer à qui au juste ? Devant elle se trouvait l’une des plus influente du système des nomades. Peut-être allait-elle briser toutes ses seringues ? Enfin elle n’avait rien emmené ou presque. Elle ne pouvait rien endommager. Sonea relâcha un peu la pression dans sa cage thoracique.

Sa requête était pratiquement irréalisable. C’était ce que pensait la blondinette en premier lieux. Mais elle la fixait avec insistance pour trancher la question. Elle savait pertinemment que c’était mauvais. Très mauvais. Mais une addiction telle que celle-ci était… incontrôlable à ce stade. Pourtant elle luttait ! C’était ce qu’elle se prouvait à elle-même. Sauf cette fois-ci, sans doute. Jusqu’à maintenant elle avait évité tous les écarts. Se plongeant dans le regard, la blondinette écartait une mèche de son propre visage presque humide de transpiration. Les effets commençaient à agir.  
    — J’arrêterai contre du chocolat.

Autant assouvir une autre addiction en l’échange d’une autre. C’était un bon plan, même si au fond elle doutait fortement que la maman des nomades possède des sucreries sur elle. Elle jugeait bon de tenter le coup.
    — Je sais que ça me tue, mais ça me tue encore plus de ne pas finir cette seringue. Je ne vais pas te demander de le faire à ma place. Je crois savoir que tu es… -elle regarda au-dessus de son épaule un instant- …Elenne. Celle que tout le monde respecte…

    Sauf toi apparemment, Sonea.

Elle comprenait l’enjeu de cette rencontre qui n’allait probablement pas lui être bénéfique. Elle avait fait deux erreurs. La première était d’utiliser sa propre drogue. Et la deuxième était de lui avoir fait comprendre qu’elle pouvait en vendre donc en fournir et donc rendre encore plus d’innocentes personnes dans son état. Pas très agréable au final. Mais elle ne pouvait pas renoncer. Elle devait négocier et s'en sortir avec de bonnes relations. Même à travers cette situation. Cette petite est intelligente, elle peut s'en sortir uniquement si Elenne ne souhaite pas la défier sur son propre jeu.



Où serez-vous lorsque les bombes tomberont ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Wisdom agains't stupidity — Elenne C.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Wisdom agains't stupidity — Elenne C.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The stupidity of pat robenson!
» speaking words of wisdom, let it be. ⊹ maebh.
» RANKER - Disinfect your stupidity please (FINISH)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Falling Down :: From Dusk Till Dawn :: Echo Lake-
Sauter vers: