Partagez | 
 

 Beneath the ashes | Lexa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
présentation - fiche de liens - fiche de RPs



If I'm lost in the worlds shadows
I'll use the light that comes to me
from your halo ~


♠️

Light the night up, you're my dark star.
In the dead of night, you went dark on me.

♠
Krys
20+ (apparence) // 100+ (réel)
2
Rafistoleur
Sanctuary Hills
Tabac, alcool, drogues, sang, adrénaline, débauche.
Quelque chose qui le fasse se sentir vivant.

○ Des clopes qu'il fait lui-même avec des herbes sèches trouvées un peu partout et n'importe quel type de papier.
○ Plusieurs grandes bouteilles en verre dans lesquelles il fait macérer un alcool très fort pour ses nuits de débauche.
○ Des sachets de plantes médicinales, de cachets durs et de médicaments fourrés quelque part dans son taudis.
○ Des rations de rad-x également cachées dans ses affaires.
○ Deux poings américains dont l'alliage est composé de métaux lourds.
○ Un couteau Balisong.
○ Des Dog Tags.

Pansexuel & Célibatard.
Trop de conquêtes pour les compter.
Son cœur est libre et ne sera pas enchaîné de sitôt.

Holmesienne
Dacre Montgomery
Mackenzie Higgins
34

Database
S.P.E.C.I.A.L.:
S.P.E.C.I.A.L. Points
Strength7
Perception5
Endurance6
Charisma5
Intelligence6
Agility6
Luck5
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Beneath the ashes | Lexa   Sam 9 Déc - 20:24




Six deep we creep and to the streets we go.


Beneath the ashes



Le soleil commence à se coucher, et laisse ses rayons caresser l'horizon afin de mélanger ces douces couleurs orangées, rosées et parme ensemble. Une mixture colorée absolument poignante et magnifique, peint en des arabesques sur la toile du ciel en cette fin de journée. Le tableau offert me coupe le souffle, bloquant ma respiration à même mes poumons, me brûlant la gorge. L'air est un peu frais, et la brise caresse mes joues alors que je reprends mes esprits et amène ma cigarette de fortune à mes lèvres. Inhalant la fumée blanche, je la laisse peser sur ma langue doucement, et l'aspire tandis qu'elle tiraille le fond de ma bouche. Elle reste un moment bloquée au creux de ma cage thoracique avant que je ne souffle, recrachant ce poison pourtant si vivifiant. Mes doigts picotent et la pulpe de mes doigts caresse distraitement la cigarette que je tiens fébrilement. Accolé contre l'entrée du QG, je regarde paisiblement les teintes colorées se dissiper et se mélanger encore, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un rouge pastel dans le firmament. Rappel incessant de tout ce sang déjà versé et de celui qui reste encore à venir. Je soupire, tirant à nouveau une taffe sur la clope tandis que des bruits de pas résonnent non loin. Je tourne à peine la tête en direction de la silhouette, que j'aperçois Lexa me faire face, croisant les bras. Sa mine renfrognée ne me dit rien qui vaille et je sais très bien ce qu'elle a en tête à cet instant. Sa posture et ses lèvres pincées veulent tout dire. Une chasse. J'esquisse un léger sourire contrit et détourne le regard, le portant à nouveau vers les astres encore invisibles qui décorent le ciel. La lune est à peine visible et pourtant, je sais qu'elle est là et qu'elle darde sur nous son halo faiblard. Apportant une nouvelle fois le tube empoisonné à mes lèvres, j'entends Lexa me parler, d'un raid. Je me tends légèrement, aux aguets. Elle veut que j'en fasse partie, et que le groupe va partir d'ici peut. Elle sait que j'adore ça. Que j'aime le battre et enchaîner les coups jusqu'à ce que mes poings saignent. L'adrénaline qui coule dans mes veines, comme de l'essence dans ces putains de voitures kitsch et vintage. C'est pas vraiment étonnant de la voir là du coup.

Je me décolle du mur, mes épaules s'affaissant doucement, baissant la tête. Je tire une dernière latte sur la cigarette et la jette au sol, appuyant dessus avec ma chaussure, écrasant les cendres restantes. La fumée s'envole doucement alentour, glissant sur les courants d'airs, emportée par le vent. Enfournant mes poings dans mes poches, je me tourne juste assez pour voir Lexa hausser un sourcil en ma direction, légèrement agacée. Penchant la tête sur le côté en laissant échapper un soupir, je m'avance pour la contourner. Alors que j'arrive à sa hauteur, j'entrouvre les lèvres, ma réponse déjà toute prête aux lèvres, sur le bout de la langue. J'en suis. L'écho de mes pas résonne à mes oreilles, claquant contre le béton fissuré qui couvre le sol. Douce mélodie avant les cris de la guerre. Un sourire carnassier étire mes lèvres, et je me connais assez pour dire qu'une lueur perfide brille dans mes yeux. Une étincelle qui éclate au niveau de mes iris et qui me donne cet air si mauvais et malsain. Un ricanement s'échappe de mes lèvres et j'atteins ma piaule en quelques secondes. J'attrape mes poings américains, au fond d'un tiroir rouillé et les place sur mes paumes, enroulant les phalanges autour. La sensation est toujours aussi prenante, aussi transcendante. Ma paume brûle sous le contact, cherchant déjà cette adrénaline qui pulse doucement dans mes veines. Bientôt il y en aura encore plus. Et ce n'est qu'une question de temps avant que je ne me lâche complètement et devienne ce monstre que je suis devenu il y a de cela plus d'un siècle. Je soupire distraitement en les enlevant, et les enfonce dans les poches de mon jean et empoigne le couteau Balisong qui est accroché au mur, au dessus du bureau de fortune. Son poids dans ma paume me rappelle à quel point il peut être dangereux. Peut-être autant que moi au final. Pinçant les lèvres, je le range dans le cache qui me sert de holster à l'arrière de mon jean et serre bien les lanières. Enfin, j'agrippe du bout des doigts un sac en bandoulière, où se trouve des sachets vides et une fiole en verre. Je m'en servirai si je trouve des herbes et d'autres conneries du genre pour mes petites affaires.

Vérifiant une dernière fois que j'ai tout ce dont j'ai besoin, et que tout est à disposition s'il faut, je sors de ma piaule d'un pas rapide et trottine jusqu'à ce que j'arrive à nouveau à l'entrée de notre QG. Lexa est là, quelques gars aussi et des meufs également. On est pas très nombreux, juste une demi-douzaine et c'est déjà bien suffisant. Certains ont des armes à feu, d'autres juste des armes blanches, et l'une tient fermement un arc d'une main. On est paré me semble-t-il. Lexa nous fait un petit discours, bref et concis. Je sais qu'elle n'aime pas trop s'épancher dans ce genre de détails. De toute façon, on connaît les règles. Croisant les bras sur mon torse, je laisse les autres se mettre en place et Lexa mener la marche. Me tenant à l'arrière, je laisse mes pas me guider tandis qu'on s'avance dans le désert. C'est silencieux, malgré les pas qui s'enfoncent dans le sable. L'air est toujours frais et j'ai fini par enfoncer mes mains dans mes poches, jouant avec les poings américains pour me donner contenance. Je fais passer le temps ainsi, mon regard lorgnant de temps à autres derrière nous. Vérifiant que personne ne nous suit. Le vent efface doucement nos pas, et je me sens déjà rassuré. Le sable épaissit l'atmosphère et nous empêche de voir correctement l'horizon. Cela dit, je ne m'en formalise pas pour autant. Je sais pertinemment qu'on va tourner cela à notre avantage. Lexa nous dirige vers un coin que je connais assez bien, et de ce qu'elle a raconté auparavant, quelques évadés des bunkers seraient en train de zoner dans le coin. Mes lèvres s'étirent en un sourire satisfait, et je sors les mains de mes poches, les laissant frôler mes cuisses. Le groupe s'arrête subitement quelques minutes plus tard et je contourne les autres en m'avançant vers Lexa. Croisant les mains sur mon torse, je tends une jambe sur ma gauche, tenant l'autre bien droite alors que tout mon poids passe par là. Par ce pilier qui ne me fait pas flancher. Penchant la tête vers elle, je peux ainsi regarder en contrebas, devant l'entrée d'une crevasse du canyon et voir un genre de campement entre quelques bourrasques de vent chargées de sable. Un feu semble d'ailleurs éclairer légèrement la scène, et je sens l'odeur me monter à la tête, titillant mes narines. Je fronce les sourcils et pince le nez, dédaigneusement. Ils ont pas l'air très nombreux. Je renifle, mes doigts commençant à appuyer plus fermement sur mes bras, laissant derrière eux et sur ma peau des marques blanches. La situation est à notre avantage. Je lui souffle presque dans l'oreille à présent. Du coup, c'est quoi ton plan ?

Où serez-vous lorsque les bombes tomberont ?


The ashes call my name
Searching through the darkness below for a light in seas of shadows. Turn away from all that I know. Light the way and I will follow. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

26
5
un des second de Duke
heu
FullGeek
Jessica De Gouw Shacka/FullGeek
154

Database
S.P.E.C.I.A.L.:
S.P.E.C.I.A.L. Points
Strength7
Perception5
Endurance6
Charisma6
Intelligence6
Agility6
Luck4
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Beneath the ashes | Lexa   Lun 18 Déc - 21:18



 

Beneath the ashes


 

Krys - Lexa

- Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Etiam ultrices auctor elementum.
     

Cela ne lui plaisait pas, elle n’avait jamais vraiment aimé faire ce genre de choses, mais cela était une question de survie. D’ailleurs, tout est une question de survie, le plus fort mangé les plus faibles, ils sont leur proie. Cela était un cycle qui n’était nullement étranger dans une biodiversité, tout être vivant ont leurs propres prédateurs. Les humains avaient les shadows, les shadows avait les résistant. Mais contrairement à ce qu’on pensait, Lexa ne partait en chasse que quand il le fallait. Elle n’aimait pas tuer et capturer pour rien, n’aimait pas qu’on puisse prendre une vie comme si on écrasait un vulgaire moustique, même si parfois elle était obliger de le faire. Mais en ce jour, il fallait partir à la chasse, trouver de quoi subsister dans ce monde qui était devenu hostile pour tout le monde.

Alors elle était allée voir Krys, la deuxième personne en qui tu faisais le plus confiance. Avec Grace, il formaient à eu deux ses conseils, ceux qui lui disent quand elle commençait à déconner. Ce qu’ils faisaient, sans prendre de pincettes, c’est ça qu’elle attendait que Grace ou Krys n’hésite pas à lui donner un coup pour la réveiller. Et bien qu’elle aimait faire ses chasses avec Grâce aujourd’hui elle avait décide de faire cela avec son ami. Elle avait enfilé chaque vêtement, un à un, elle s’était équipée comme il le fallait, avait passer son temps à réunir son équipe. Elle ne prenait pas de fusil et forçait les autres à en faire autant. Les balles étaient précieuses et il y en avait peu. Alors elle préférait les garder pour des urgences, une attaque de chiots que dirigeait Sevan ou encore par des résistants. Mais pour une chasse, elle estimait qu’il était inutile de gaspiller des balles, après tout ils étaient plus fort que les humains. C’est pour cela qu’elle ne prit qu’un sabre et rien de plus.

Elle avait donné rendez-vous à l’entrée du QG, sachant faire attendre elle était la dernière, avec cette mine renfermer, concentre sur leur objectif. Elle fit un petit discours, rien de bien extraordinaire, elle allait droit au but et sans froufrou, les regardant droit dans les yeux. « Bien, on fait ça vite et bien. On capture un maximum de personnes. Si certains d’entre eux s’échappe tuez-les. » Elle ne dit pas plus, de toute manière, il n’y avait rien d’autre à ajouter . Quant à son ordre de tuer, quiconque fuirait, elle ne voulait tout simplement pas qu’on puisse remonter à eux. « On y vas. » La tension est palpable, mais elle mets tout ça de côté, laissant son armure recouvrir son esprit. Elle marchait enfonçant chaque pas dans le sable, menant la marche comme à son habitude. Elle ne voulait pas rester trop longtemps, le soleil était un ennemi bien plus cruel. Elle savait de quoi il était capable, savait ce qu’il les forçait à faire quand son mal avait pénétré un des leur. Elle l’avait appris de la manière la plus dure qu’ils soient, et ne voulait plus que cela recommence. Alors, ses n’étaient pas lent, ils avaient un rythme soutenu et ne variaient pas, jusqu’à ce qu’il arrive. Elle regarde en contre bas, voit la raison de leur venue.

Elle ne fait pas attention à son ami, qui vient s’appuyer contre un pilier, reste d’un immeuble, souvenir d’un autre monde, d’une autre époque. Il lui dit quelques phrases à lesquelles elle réponds pas une simple « Mmh » Comme si elle n’était pas convaincue. Elle se méfiait toujours des situation qui semblait trop facile et préférait prendre ses précautions. Elle tournait la tête vers ceux qui l’avait accompagner, les comptais dans sa tête, puis tournais encore la tête vers ce campement encore quelques secondes. Puis elle revient un peu plus vers l’intérieur des ruines, commençant à parler de son plan. « On va les prendre sur deux fronts. » Plus efficace selon elle, et cela limiterai le voie par lesquelles ils pourraient s’enfuir.« La moitié du groupe les prendront par le flanc gauche, l’autre moitié par le flanc droit. On avance discernement, sans se faire repérer » Les shadows auraient ainsi plus de monde dans leur filet, venir discrètement assommant ou faisant tomber dans les pommes leur victime. Elle se retourne vers ton ami , avec un léger sourire « Krys tu prends les rennes de la deuxième équipe. Moi la première » Elle sait qu’il va suivre ses ordres, qu’il ne laisserait personne oser prendre le contre-pied. Elle a foie en lui et en lui confiant une équipe, c’est comme si elle le lui disait « Tu te placera ici et moi là. » Elle lui montre l’endroit ou il doit se positionné lui disant d’attendre son signal qu’elle donnerait via vos radio. Puis elle se retourne vers l’archer lui donnant une mission bien particulière « Toi, tu restes à bonne distance pour tirer tes flèches sur ceux qui s’en fuient. Je te laisse choisir le meilleur endroit pour toi » Elle le regarde droit dans les yeux, d’un regard implacable « Ne laisse personne passer. Je compte sur toi. » Lexa en avait fini, elle prenait une grande inspiration, ferma deux secondes les yeux. Puis avance avec sa petite équipe tout en disant à tout le monde « Bien vous savez ce que vous devez faire. Mettez-vous vous en place et attendez le signale. Et faites attention. Je veux revoir tout le monde sur ses pieds. » Mais avant de partir elle interpelle Krys encore une fois lui disant « N’oublie pas on capture et ceux qui s’en fuis tués les. »Elle ne doute pas de lui bien au contraire.

Ensuite, elle partit, prendre position, demandant à son équipe d’être le plus discret possible, descendant doucement vers le camp sans se faire remarquer. Elle restait à quelques mètres de là, fit signe de se mettre à couvert. Elle prend contact avec l’autre équipe dans un murmure« Krys t’es position. » Attends sa réponse, et quand il lui répondit « On y vas ». C’est ainsi que la chasse commença, les shadows avançant doucement dans le campement, assommant un maximum de personne en toute discrétion, mettant dans les vapes quelques personnes avant de se faire remarquer. Et la, ce fut la panique générale chez leur proie, elles commencèrent à courir partout, comme de gazelle essayant d’échapper à des lions. Le groupe de Lexa était comme ses prédateurs, ne laissant aucune chance à ceux qu’ils chassaient et très vite le chaos venait prendre une place dans ce spectacle.


 
Shacka FallDown
Revenir en haut Aller en bas
avatar
présentation - fiche de liens - fiche de RPs



If I'm lost in the worlds shadows
I'll use the light that comes to me
from your halo ~


♠️

Light the night up, you're my dark star.
In the dead of night, you went dark on me.

♠
Krys
20+ (apparence) // 100+ (réel)
2
Rafistoleur
Sanctuary Hills
Tabac, alcool, drogues, sang, adrénaline, débauche.
Quelque chose qui le fasse se sentir vivant.

○ Des clopes qu'il fait lui-même avec des herbes sèches trouvées un peu partout et n'importe quel type de papier.
○ Plusieurs grandes bouteilles en verre dans lesquelles il fait macérer un alcool très fort pour ses nuits de débauche.
○ Des sachets de plantes médicinales, de cachets durs et de médicaments fourrés quelque part dans son taudis.
○ Des rations de rad-x également cachées dans ses affaires.
○ Deux poings américains dont l'alliage est composé de métaux lourds.
○ Un couteau Balisong.
○ Des Dog Tags.

Pansexuel & Célibatard.
Trop de conquêtes pour les compter.
Son cœur est libre et ne sera pas enchaîné de sitôt.

Holmesienne
Dacre Montgomery
Mackenzie Higgins
34

Database
S.P.E.C.I.A.L.:
S.P.E.C.I.A.L. Points
Strength7
Perception5
Endurance6
Charisma5
Intelligence6
Agility6
Luck5
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Beneath the ashes | Lexa   Mar 23 Jan - 16:36




Six deep we creep and to the streets we go.


Beneath the ashes



Une brise vient me caresser la joue et je tourne légèrement la tête pour éviter le sable qu'elle ramène avec elle. Histoire de ne pas m'en prendre plein la gueule, alors que j'en ai déjà dans les cheveux. Je suis quasiment sûr que tout est en désordre, mais à vrai dire c'est devenu le nouveau look à la mode dans le désert. Jetant un coup d’œil à mes camarades, je les vois eux aussi, en train de plisser les yeux, couverts de sable et sur leurs gardes. Pinçant les lèvres, je me retourne vers Lexa, ses sourcils froncés m'indiquent qu'elle est en train de réfléchir à un plan. Elle n'a pas l'air soucieuse, et son regard est calculateur. Lorsque sa voix résonne à mes oreilles, elle a l'air déjà bien plus déterminée qu'auparavant. Alors qu'elle énonce nos prochains mouvements, je scrute en contrebas, les rebelles et autres évadés des bunkers ne nous on pas encore découverts, et continuent leurs tâches. J'en vois un rentrer dans la crevasse du canyon et ça me fait penser qu'ils sont sûrement plus nombreux qu'au premier abord. Peut-être ont-ils une planque à même la grotte. Hm... Je suppose que Lexa a envisagé cette possibilité et qu'on s'en occupera plus tard. Pour l'instant, ce sont ceux à l'extérieur qui nous intéressent. Et le plan de Lexa est convenable, les prendre sur deux fronts. Carrément sur leurs flancs en fait, si on y réfléchit bien. Il n'y a que deux issues possibles pour eux, sans compter la crevasse, alors c'est bien parti pour jouer en notre faveur. Lexa continue son speech et je hoche la tête, sans quitter du regard les évadés en contrebas. Ils vont prendre cher, et à tous les coups, je vais prendre mon pied à en démonter quelques-uns. Un sourire en coin étire mes lèvres alors que je serre les poings, la lourdeur du métal dans mes poches me titillant déjà la peau. Des fugaces souvenirs embrumés voilent ma vision et je peux ressentir à nouveau l'impact de mes poings sur mon dernier adversaire, son visage tuméfié, le sang qui coule de ses plaies, ses paupières gonflées. Raaaah... Cette sensation est si grisante, j'ai hâte qu'on puisse commencer à s'amuser.

Lexa finit par me désigner pour prendre en charge la deuxième équipe. Cela ne me surprend plus, à force, mais je dois bien avouer que je ne suis pas vraiment à l'aise pour ça. Donner des ordres, c'est pas mon truc. Sauf quand ça se passe au pieu, mais c'est pas le moment d'y penser. Je tourne la tête vers elle, mes iris s'ancrant aux siens, et je ne bouge plus. Je continue de la regarder, comme pour savoir si elle est sûre de son choix. Je ne peux rien faire de plus, de toute manière. Je connais Lexa et elle me fait confiance, alors c'est couru d'avance. Je peux bien me démerder pour cette fois. Et c'est pas comme si quelqu'un d'autre peut espérer me donner des ordres, non mais je vous jure. Personne ne va oser me contredire et remettre en cause les directives de Lexa. Du coup c'est plutôt bien pensé. La brune m'indique la position que je vais devoir prendre le temps que tout le monde se prépare pour l'attaque. Compris. Esquissant un léger sourire, je détourne le regard en contrebas, une fois de plus. Bougeant légèrement mes jambes, je reprends appui sur mes talons, mais croise toujours les bras, le dos penché en arrière. D'autres directives sont données, cette fois à l'encontre de l'archère, et je la vois du coin de l’œil se positionner sur une roche en hauteur. Je lui jette un regard, la voyant s'accroupir et préparer son matériel, avant de me tourner vers les autres. Lexa nous donne le mot de la fin, l'ultime réplique avant la bataille, et des frissons me glissent sur l'échine. L'attente est presque trop longue, et mes paumes picotent. J'ai envie de sentir le sang sur mes mains, sur mon visage, l'adrénaline couler dans mes veines et pulser à mes tempes. Bientôt. C'est presque l'heure.

Lexa nous ordonne de rester en vie, ce qui me fait sourire. Elle m'interpelle d'ailleurs, avant de partir et me fait bien comprendre qu'on doit les capturer. Je la regarde droit dans les yeux, un souffle se perd sur mes lèvres alors que je hoche la tête. Capturer, pas tuer. Sauf ceux qui tentent de s'enfuir. Ma langue est lourde, et la pression sur mon palais est dure. Un écho résonne en mes entrailles, vibrant au creux de ma cage thoracique. Mon sang gonfle déjà dans mes veines et mes muscles se tendent. Lexa doit bien se douter du fait que je n'ai encore jamais tué quiconque, et c'est sûrement pour cela qu'il y a cet éclat dans son regard. Je ne lui fait jamais défaut, elle me fait confiance, et sans doute m'offre-t-elle une alternative. Je lui en suis reconnaissant, et je n'ose imaginer à ce qui peut arriver si jamais je vais devoir en arriver là. Mes dents se serrent, et ma mâchoire se crispe alors qu'une vague de frissons glacés me glissent sur la colonne vertébrale. Je ne pense pas être prêt pour cela. Prendre une vie pour en sauver une autre. Je ne pense pas que je serai un jour prêt à m'y adonner. La confusion vient m'embrouiller l'esprit et je me détourne d'elle sans un regard, ne préférant pas lui montrer cette faiblesse qui m'accable, qui m'oppresse. Cette fatalité qui m'assomme constamment. Pourtant, je sais me servir de mes poings et de mes jambes, de mon corps en général, pour me battre. La violence me fait vibrer, la torture m'hypnotise, mais tuer ? L'immuabilité, le paroxysme du chaos ? La fin de tout, la mort, c'est trop brutal. Trop soudain pour que j'y prenne un quelconque plaisir.

Grognant doucement, je fais un signe de main à mon équipe pour qu'elle me suive, et secoue la tête pour me changer les idées. Nos pas sont silencieux dans le sable et je plonge mes mains dans mes poches, agrippant les poings américains d'un geste fluide. Glissant mes phalanges dans les anneaux, je plaçais les armes métalliques contre mes paumes, appréciant directement le poids dans mes mains. Je me sens bien mieux avec eux, et moins à nu. Moins à découvert. Serrant les poings de temps à autre lors de la descente le long du flanc, je peux déjà sentir les picotements au niveau de la pulpe de mes doigts. Mes veines gonflent et mon rythme cardiaque s'affole, la tension dans mes muscles est insoutenable tandis qu'on arrive au point indiqué par Lexa. A couvert ! Je leur ordonne, et on se dissimule tous dans le décor. La radio se met à grésiller et je l'attrape rapidement, l'amenant à mes lèvres. La brune me demande si nous sommes en position. Jetant un regard à mes camarades, je leur fait un signe de tête, qu'ils soient prêts à attendre le signal. Un souffle s'échappe de ma gorge sèche et j'indique à Lexa que nous sommes prêts. Oui, on attend ton signal. La radio grésille une nouvelle fois, et finalement, l'ordre est donné. On peut attaquer. Rangeant la radio, j'entrouvre les lèvres et ma voix résonne plus fortement dans le canyon. Go, go, go ! Me redressant d'un bond, je passe par dessus la rambarde derrière laquelle je me suis accroupi, et cours en direction des évadés. Du coin de l’œil je remarque le groupe de Lexa qui s'élance, et c'est quasiment au même instant que je choppe l'un des rebelles. Figé par la peur, par l'incompréhension, il est très facile et aisé de lui balancer un poing dans la tronche. J'éclate sa mâchoire, et un filet de sang s'échappe de sa bouche. Il tombe au sol, sonné. Pour la forme, je lui décroche un coup de pied, l'assommant instantanément. Je hurle mon excitation, levant les poings au ciel et scrute la scène. Repérant un autre en train de s'échapper, je m'élance, et cours en sa direction avant de lui sauter dessus. Pas besoin de le tuer lui, malgré les ordres de Lexa. Dès lors que l'adrénaline s'épanche en moi et que je l'embrasse pleinement, rien ne peut m'arrêter. Alors je le rue de coups de poings, son visage déformé par le métal qui s'imprime dans sa peau. La rage éclate au fond de moi, et la brutalité se déchaîne. Un feu incandescent brûle en mes entrailles et consume tout sur son passage tandis que je me laisse aller à mes pulsions. Les cris résonnent autour de moi, et la bataille fait rage, m'emportant dans ce tourbillon de tourmente, de désordre. Le chaos prend place dans ce paysage pastel, et alors que les secondes passent, il le ternit de couleurs plus sombre, d'un rouge carmin et d'un noir brumeux.

Où serez-vous lorsque les bombes tomberont ?


The ashes call my name
Searching through the darkness below for a light in seas of shadows. Turn away from all that I know. Light the way and I will follow. × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Beneath the ashes | Lexa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beneath the ashes | Lexa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Falling Down :: From Dusk Till Dawn :: Sanctuary Hills :: Redrock Canyon-
Sauter vers: